Tous les secrets d'élaboration
des whiskies écossais

Il serait impossible d’entreprendre une description du savoir-faire lié au whisky sans évoquer le whisky écossais - ou scotch whisky – tant celui-ci en incarne la référence : c’est en Écosse que l’on compte le plus grand nombre de distilleries au monde.

Le whisky écossais, source d’inspiration pour le whisky japonais

Le savoir-faire exceptionnel du whisky écossais est devenu une référence à travers le monde.
A tel point que ses techniques ont inspiré les autres pays producteurs de whisky tels que le Japon qui utilise des alambics de type pot still, typique de la distillation Ecossaise. La grande diversité des territoires, le climat et ses impacts sur le vieillissement donne au scotch whisky son caractère propre, difficilement égalable.

JAPON

Les 5 régions d'Ecosse

Dispersées aux quatre coins de ce pays, ces distilleries se répartissent dans plusieurs grandes régions : les Lowlands au sud, les Highlands qui forment la partie nord de l’Ecosse, Campbeltown au sud-ouest, les différentes îles dont l’île des Orcades – elles s’y comptent sur les doigts de la main et perpétuent des méthodes d’élaboration encore artisanales – et le Speyside, la plus pourvue en distilleries.

Mais pour élaborer le meilleur whisky possible, il importe de suivre différentes étapes selon un savoir-faire traditionnel.

Ecosse

Blended Whiskies et Single Malt

Céréales, eau de source et levures sont sélectionnés rigoureusement. Les whiskies obtenus à partir de plusieurs grains différents sont appelés les Blends.

A ne pas confondre avec les Single Malts, autrefois appelés Pure Malts, produits exclusivement à partir d’orge maltée d’une seule distillerie.

Blend

La fabrication

Le Malt mis au contact des levures et de l’eau se transforment ensuite en alcool : c’est la fermentation. Vient ensuite la distillation, au cours de laquelle, le Master Distiller fait chauffer le liquide fermenté pour que ne s’en évapore qu’un concentré d’alcool et de saveurs.

Mais ce liquide, une eau de vie distillée, ne constitue pas encore tout à fait du whisky, puisque commence alors une étape des plus importantes…

Fabrication

Le vieillissement : clé de voute de l’élaboration

Cette étape clé façonne l’identité singulière, la richesse, la complexité du whisky et le teinte de ses belles nuances dorées. Le vieillissement s’étend au minimum sur 3 années, toutefois les meilleures distilleries ne s’en contentent pas et privilégient des vieillissements longs : 10, 12, 16 ou 18 ans et forgent ainsi des personnalités singulières.

A l’issue de ce long processus dont le caractère est indéniablement artisanal et sans lequel le Scotch Whisky n’existerait pas, le Maitre Assembleur peut procéder à l’assemblage : il peut ainsi mélanger des distillats obtenus à partir de différents grains (orge, seigle, etc.), mais aussi à partir de distillats vieillis plus ou moins longtemps dans des fûts différents.

Futs

La Dégustation

Une simple goutte d’eau permet de libérer les arômes du Whisky. Il est recommandé d’éviter l’usage des glaçons, le froid peut masquer les arômes du Whisky, et rendent les papilles du goûteur moins sensibles à ses parfums.

Le verre idéal pour déguster le Whisky est un verre en forme de tulipe, à col resserré, qui concentre tous les arômes et invite à y plonger le nez pour mieux les identifier.

Degust

Où les trouver ?

Drinks&Co propose une sélection aussi variée qu’originale de whiskies mettant notamment à l’honneur les Single Malts les plus emblématiques d’Ecosse : Aberlour, Tormore et Scapa.

Haut de page
L'abus d'alcool est dangereux pour la santé, à consommer avec modération.
Nos emballages peuvent faire l'objet d'une consigne de tri. Pour en savoir plus www.consignesdetri.fr